Financement d’entreprise : l’affacturage ou factoring

Vous avez des besoins en trésorerie immédiats ou à long terme ? Pourquoi ne pas penser à l’affacturage ? Cette solution de financement rapide, fiable et peu contraignante vous aide au quotidien et représente un gain de temps certain. Quelle est cette solution ? Comment s’utilise-t-elle ? Puis-je y prétendre ? Trouvez toutes les réponses à vos questions dans votre fiche FinKey !

Qu’est-ce que l’affacturage ?

L’affacturage vous permet de recevoir les paiements de vos clients avant l’échéance des contrats ou délais de paiement prévus. Pour mettre en place un système d’affacturage, vous devez passer un contrat avec un établissement de crédit spécialisé. Une fois le contrat en place, vous cédez vos factures au factor (l’établissement de crédit) qui vous délivre une avance sur règlement. Vous pouvez cédez uniquement quelques factures, chez Edebex ou Cash in Time par exemple, ou transmettre l’ensemble de vos factures, leur suivi, leur recouvrement et le risque d’impayés.

À qui s’adresse le factoring ?

Artisan, commerçant, start-up, TPE, profession libérale, PME, scale-up

L’affacturage s’adresse à chacun tout secteur d’activités confondu. Qu’ils soient français ou étrangers, du moment où vos clients sont des entreprises ou des organismes publics, vous pouvez avoir recours à cette solution de financement. La seule exclusion concerne les entreprises dont les clients sont des particuliers.

Comment fonctionne-t-il ?

Le lancement de la procédure d’affacturage ne débute pas lors de la signature du contrat, mais après un examen minutieux de la part du factor. Les opérations se déroulent dans cet ordre :

  1. Pour chaque entreprise cliente, vous délivrez au factor :
    1. Le montant total des factures que vous souhaitez lui céder
    2. Le numéro SIRET et les coordonnées du client
  2. L’organisme analyse la situation de chaque client avant de vous donner son accord. Il va analyser les risques et le niveau de garantie des commanditaires.
  3. Vous avez obtenu un accord ? Vous pouvez alors démarrer la procédure. Une fois le contrat signé, vous remettez au factor la copie de vos factures et les délais de paiement que vous avez accordés à chaque commande. Sachez que vous pouvez délivrer les documents par voie numérique. Si le factor refuse de prendre en charge des factures ou des clients, ils restent sous votre gestion.
  4. Vous devez ensuite informer vos clients que vous avez recours à l’affacturage via une mention de la subrogation sur la facture du client et la copie du factor.
  5. L’organisme de crédit vous avance la somme de chaque contrat après avoir retenu ses frais, un pourcentage et des commissions détaillés plus loin.
  6. À son tour, le factor reçoit les règlements de vos clients. Il peut également gérer les impayés.

Bien que le factor traite les relations comptables avec votre client, vous restez maître de votre relation commerciale.

Quand s’utilise-t-il ?

L’affacturage incarne une solution de financement à l’année, quelle que soit votre phase de développement. Au démarrage de votre entreprise, le factoring répond à vos besoins en trésorerie. Lorsque vous êtes plus mature, il peut compléter ou remplacer un emprunt bancaire et vous protège de vos clients défaillants.

Quels sont les frais ?

Le factor se rémunère par facture réglée. Trois sommes sont prélevées lors de chaque opération :

– La commission de financement exprimée sous la forme d’un taux d’intérêt de 4 à 8 % appliqué jusqu’au paiement de votre client. Elle rémunère l’avance de trésorerie consentie.

– La commission d’affacturage exprimée en pourcentage du C.A cédé (de 0,15 à 2 %) ou en forfaitaire. Elle correspond aux frais de gestion qui peuvent inclure les frais de recouvrement et de suivi.

– La participation au fonds de garantie exprimée également en pourcentage de la facture se situe autour des 10 %. Le fonds représente une somme que se prélève le factor pour se protéger en cas d’impayés. Une fois que l’organisme a un matelas suffisant pour vous couvrir, il financera 100 % du montant de vos factures. La somme vous est restituée en cas de non-renouvellement ou rupture du contrat. Si le factor fait face à un impayé, il récupèrera la somme due dans votre fonds de garantie.

Selon votre contrat, le factor peut également inclure d’autres frais : frais minimum par facture, frais pour litiges, frais d’audit, frais de dossier…

Les avantages du factoring

Le factoring présente plusieurs bénéfices :

  • Le règlement se réalise 24 à 48h après la demande. Il vous améliore votre trésorerie et assure l’équilibre de vos finances. Vos créances à échéance se transforment en apports de trésorerie.
  • Si vous optez pour une formule de prise en charge complète, vous gagnez du temps sur le traitement des factures.
  • Vous limitez vos risques d’impayés et rassurez vos partenaires financiers. Vous avez également une meilleure vision des clients insolvables grâce aux recommandations du factor.

Cette solution est plus souple que l’escompte, la MCNE ou la loi Dailly.

Les exigences de la solution

Le premier point de vigilance de l’affacturage concerne le coût de gestion. Celui-ci est assez élevé et correspond mieux aux comptes clients élevés. Le coût de l’assurance est également à prendre en compte. L’établissement de crédit exige souvent une souscription à une assurance-crédit. Celle-ci vous rembourse en cas d’impayé et vous renseigne sur la solvabilité de vos prospects ou clients.

Le second inconvénient se porte sur la relation avec vos clients. Si certains sont très attachés à la relation personnelle, ils seront affectés par le changement d’acteur dans la relation comptable.

Notre avis sur ce financement d’entreprise

L’affacturage représente une excellente solution de financement du cycle d’exploitation ou BFR de votre entreprise. Il vous permet de réduire les délais de paiement et de vous assurer de votre recouvrement.

Les autres formes d’affacturage :

Si vous souhaitez que votre opération d’affacturage soit transparente aux yeux de vos clients, vous pouvez vous tourner vers l’affacturage confidentiel. Les factures sont toujours à votre nom et le fonctionnement est similaire. Vous devez simplement penser à régler votre factor lorsque votre client vous paie.

Pour les très grosses entreprises (>30 M€ C.A), il existe également l’affacturage non notifié en gestion déléguée. Dans ce cas, vous gardez la maîtrise du poste client, tandis que le factor vous avance les règlements clients.

De l’autre côté de la chaîne se trouve le « reverse factoring » qui vous permet de régler vos factures fournisseurs par anticipation afin de profiter d’un escompte commercial.

Pour les entreprises internationales, il existe l’affacturage import qui finance les importations et paye les fournisseurs avant échéance. L’affacturage export permet lui de financer et garantir les créances export.