A quel fonds d’investissement faire appel pour mon projet ?

FinKey vous explique simplement le monde des fonds d'investissement ! Du capital au fond en bourse vous saurez tout sur ces grands acteurs du financement.

OPC, SCPI, FPE… Si vous vous intéressez à la Bourse ou simplement aux solutions de financement, vous avez sûrement entendu ces acronymes. Ce langage est pour vous du charabia ? Vous avez du mal à suivre les conversations dans les dîners mondains ou avec votre banquier ? Oubliez votre gêne, FinKey vous explique tout ! Devenez incollable sur les fonds d’investissement, ces grands acteurs du financement.

Faites d’une pierre deux coups : vous connaissez désormais les termes et vous savez à qui vous adresser lors de votre recherche !

Le mieux reste quand mĂŞme de faire appel Ă  un expert en financement FinKey.

1. Les fonds de capital investissement

Ces fonds d’investissement sont précisément ceux qui intéressent les jeunes entreprises, les ETI et les PME. Ce sont eux qu’il faut viser dans le cadre d’une recherche de financement. Nous en avons listé 4 selon votre projet et votre maturité.

Le fonds d’amorçage

Cet organisme intervient au tout début de votre projet, juste après l’intervention de fonds propres, de Love Money ou de subventions. Il vous apporte des fonds pour faire évoluer votre projet de l’idée à l’essai afin de valider votre marché. La plupart du temps, vous bénéficiez également d’un accompagnement humain et de réseau. Historiquement représenté par des Business Angels, le fonds d’amorçage se développe désormais au sein des incubateurs comme Le B612 ou via des investisseurs publics à l’image du fonds Ambition Amorçage Angels de Bpifrance.

Le fonds de capital-risque

C’est le second fonds qui peut intervenir dans la croissance d’une entreprise. Pourquoi l’appeler « capital risque » ? Simplement parce que le fonds qui intervient très en amont du projet ne sait pas s’il profitera d’un rendement et encore moins, d’un rendement rapide. Le fonds s’adresse majoritairement aux entreprises innovantes ou technologiques, même si les autres ne sont pas exclues. Le fonds réalise sa plus-value lorsque l’entreprise entre en Bourse ou qu’elle se fait racheter, d’où sa motivation à intégrer des entreprises rentables ou en passe de l’être.

Dans cette catégorie, les fonds comme Kima Ventures, Xange ou Partech Ventures sortent particulièrement du lot.

Bon Ă  savoir : une entreprise innovante peut Ă©galement faire appel au fonds de capital innovation.

Le fonds de capital développement

Ce fonds est intéressant pour vous si votre entreprise est mature. Il s’adresse donc beaucoup à des PME en recherche de financement. Il vous aidera à développer votre activité, à accélérer votre croissance externe ou à sécuriser votre patrimoine.

Ce fonds que l’on nomme Private Equity est connu via des exemples comme Initiative & Finance ou Geneo Capital Entrepreneurs.

S’il vous intéresse, lisez notre article dédié à ce fonds et aux opportunités de financement pour les PME.

Le fonds de capital transmission

Le fonds de capital transmission finance l’expansion à long terme de votre entreprise, assure la consolidation ou facilite la transmission. Ce fonds vous aide surtout dans une opération à effet de levier comme le LBO afin de financer la dette de la holding.

Si ces expressions restent vagues pour vous, n’hésitez pas à consulter notre article dédié à la transmission et au LBO.

2. Les fonds dédiés à l’immobilier

Appelés fonds d’investissement immobilier ou fonds de placement immobilier, ces organismes sont légion en France, la faute à notre amour pour l’investissement dans la pierre.

Il existe les OPCI (Organismes de Placement Collectif en Immobilier), les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier), les OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) qui regroupent les SICAV et les FCP, ainsi que les SIIC (Sociétés d’Investissement Immobilier Cotées).

Le placement collectif consiste à investir dans plusieurs projets afin de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ; tandis que la mention « cotée » signifie un investissement en Bourse. Certains fonds comme les OPCVM fonctionnent via des actions ou obligations. D’autres fonds à l’image des SIIC couvrent tous les domaines d’immobilier.

Pour investir, nous vous conseillons l’aide d’un gestionnaire ou de votre banquier.

3. Les fonds d’investissement en Bourse

Ces fonds d’investissement sont généralement nommés OPC pour Organisme de Placement Collectif. Ce sont eux que l’on désigne lorsque l’on parle de placement en Bourse. Ces fonds investissent aussi bien dans de très grandes entreprises (CAC40) que dans des cours de matières premières par exemple. Certains cependant se spécialisent dans le placement d’actions de petites et moyennes entreprises.

Pour une entreprise de taille moyenne ou une personne physique, ils ne forment pas toujours la réponse la plus intéressante en termes de stratégie de placement. La preuve, en 2018, les fonds d’investissement en actions à grande valeur française ont accusé une baisse de 14,5 %. Ne parlons même pas des besoins en financement des startups et des PME, ils ne jouent pas dans la même cour.

4. Les fonds de prêt à l’économie

Ces fonds de prĂŞt sont destinĂ©s aux assurances, investisseurs institutionnels. CrĂ©Ă©s en 2013, ils bĂ©nĂ©ficient aux PME et ETI qui ont une activitĂ© commerciale, industrielle, agricole ou immobilière, mais pas celles qui Ă©voluent dans le secteur financier. Ces fonds financent le dĂ©veloppement de l’investissement et de la croissance.  

Si vous souhaitez en bénéficier, tournez-vous vers votre banque qui va elle chercher du côté des FPE, ou faites-vous accompagner par un intermédiaire qui vous mettra en contact avec les bons investisseurs.

Via votre banque, des conseillers ou des organismes spécialisés, il existe de nombreux moyens de trouver le bon fonds d’investissement pour votre projet. Ne le faites pas seuls, profitez des conseils d’experts en financement FinKey.