Levée de fonds : comment la réaliser ?

4 milliards d’euros d’aides au start up face au coronavirus

Un plan massif pour aider les startups a été décidé par le gouvernement. En complément des dispositifs déjà existants comme le prêt garanti par l’état, de nouvelles aides ont été spécialement mis en place pour les sociétés innovantes qui subissent la crise économique. L’objectif est d’offrir un soutien de trésorerie aux startups les plus fragiles. 

Les startups sont majoritairement soutenus par des investisseurs comme les business angels et fonds de capital risque. En tant qu’actionnaires, ils devront aider les startups et assumer leurs rôles surtout en cette période de crise. Mais cet accompagnement de ces jeunes sociétés innovantes face au Coronavirus, ne sera pas suffisante pour passer la crise. Des aides gouvernementales pour les startups sont indispensables afin de passer cette crise mondiale.

Ainsi, le  gouvernement a proposé 3 mesures d’aides aux startups pour faire face à la crise sanitaire du Coronavirus.

Un fonds de 80 millions d’aides aux startups, financé par le PIA (Programme d’investissements d’avenir) et géré par Bpifrance.

Cette enveloppe d’aide cible exclusivement des startups en période de levée de fonds avec investisseurs en capital. En effet, une grande majorité des opérations d’augmentation de capital ont été arrêtées en raison de la crise du COVID19. Les investisseurs ont adopté une attitude attentiste et se concentrent pour l’instant sur leur portefeuille de participations. Cependant, les besoins de trésorerie des startups restent présents et parfois la rupture de cash sera réelle dans quelques semaines.

Pour toutes ces startups une aide d’urgence du fonds PIA de la Bpifrance pourra être mobilisé. Véritable “bridge” financier, cette aide doit être complétée par l’intervention d’investisseurs privés. L’objectif est d’obtenir un effet de levier portant le montant du financement global mobilisable à 160 millions d’euros. 

Ce financement prendrait la forme d’obligations convertibles, c’est-à-dire qu’il donne un accès au capital de la startup qui mobilise cette aide. De 100 000 € à 5 M€ en quasi equity pour toutes les startups de moins de 8 ans.

2 milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat pour les startups

Les banques françaises distribuent actuellement et jusque fin 2020 des prêts garantis par l’état, le PGE. Ces prêts de trésorerie garantis sont adossés aux 300 milliards d’euros de fonds mobilisés par l’Etat et adoptés en loi de finances rectificatives. 

Normalement, ces prêts garantis sont disponibles sur la base du chiffre d’affaires de l’entreprise qui en fait la demande. Les banques peuvent accorder jusqu’à 4 mois de chiffre d’affaires en prêts garantis et bénéficier jusqu’à 90% de garantie par l’Etat en cas de non-remboursement.

Le problème de cette méthode de calcul, c’est qu’elle ne peut pas s’appliquer à l’univers des startups. En effet, de très nombreuses startups ne font pas de chiffre d’affaires ou très peu. 

Le prêt garanti par l’Etat pour les startups a donc un mode de calcul qui lui est propre. Cette méthode d’évaluation du montant maximum accordé par la banque se base sur la masse salariale hors charges patronales.

En tant que startup, vous pourrez obtenir un prêt garanti jusqu’à deux fois la masse salariale annuelle 2019. La banque sera garantie à hauteur de 90% pour ce prêt spécifique.

Point de vigilance : la banque sera la seule à décider du montant global du financement. Vous devez impérativement préparer votre demande car l’obtention ne sera pas automatique. Le montant de fonds propres sera essentiel dans l’analyse de votre dossier. Faites vous accompagner pour préparer votre demande et optimiser votre score entreprise 

En cas de refus du PGE startup, vous pourrez vous tourner vers le médiateur du crédit

Remboursement accéléré des crédits d’impôt pour les startups.

Nous l’avions déjà évoqué dans un précédent article dédié l’accélération des remboursements de CIR/CII. L’Etat exprime de nouveau cette position pour aider les startups face à cette crise du Coronavirus.

Pour toutes les sociétés qui ont des crédits d’impôts en attente, l’Etat confirme sa volonté d’un remboursement plus rapide notamment pour les startups.

Crédits d’impôt innovation (CII), Crédits d’impôt recherche et crédits de TVA, tous seront restitués de manière accélérée. la Direction générale des finances publiques (DGFiP) en charge du traitement des dossiers se mobilise pour rapidement rembourser ses créances que les startups ont envers l’Etat.

De plus, toutes les entreprises ayant le statut jeune entreprise innovante (JEI) sont éligibles à la restitution immédiate du CIR. Si vous disposez de cet agrément, vous n’attendez pas la sortie de votre liasse fiscale. L’Etat réalisera rapidement cette avance de trésorerie qui représente environ 1,5 milliards d’euros.

 

250 millions d’euros d’aide à l’innovation du PIA versés plus rapidement 

L’Etat a demandé expressément à Bpifrance et l’ADEME de se mobiliser pour aider les startups face à cette crise. À travers le Programme d’Investissement Avenir (PIA), en place depuis plusieurs années, les deux organismes favorisent l’innovation nationale.

Près de 250 millions sont versés à des startups notamment grâce au concours d’innovation comme I-Lab. Ainsi, l’objectif est d’accélérer le versement des fonds liés au PIA pour les startups qui en bénéficient.

Autre point, les entreprises innovantes qui ont des aides en avances remboursables pourront reporter jusqu’à 6 mois les échéances.  

L’Etat a exprimé sa volonté de poursuivre ses efforts de soutien aux startups et de manière plus large à toutes les entreprises innovantes. Durant l’année 2020, c’est près d’1,3 milliard d’aides à l’innovation qui doivent être versées. Différentes formes de financement sont mobilisables comme les subventions, les prêts amortissables, les avances remboursables… L’organisme d’Etat est également un acteur majeur de l’investissement dans le domaine du private equity. En tant qu’investisseur direct ou indirect (fonds de fonds), Bpifrance continuera son action sur le marché du private equity et du capital risque au niveau national.

Faites vous accompagner pour accéder à ces aides grâce à notre réseau national d’expert en financement de l’innovation.

Partagez cet article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Recherchez un article