Bourse French Tech

La bourse French Tech est une subvention versée par la BPI, considérée comme un financement innovation, destinée aux jeunes entreprises innovantes.

Le financement est un levier important pour permettre aux jeunes entreprises de se développer. En effet, la phase d’idéation et d’incubation est un moment crucial pour tout projet. Les financements de l’innovation sont incontournable pour se développer et garantir un avenir pour les start-ups et plus globalement pour l’économie nationale. La Bourse French Tech proposée par BPI France est donc une aubaine pour les jeunes entreprises qui incubent de nouvelles idées.

Présentation de la bourse French Tech

La bourse French Tech est une subvention délivrée par BPI France ou Banque Publique d’Investissement France en partenariat avec l’INPI. En tant que subvention, aucun remboursement n’est requis au contraire des financement par emprunt. Il existe deux types de bourses French Tech. Le premier, la bourse French Tech « hors émergence » est une subvention d’un montant maximal de 30 000 euros. Elle couvre jusqu’à 70% des dépenses de l’entreprise notamment les coûts liés l’innovation. Elle peut être octroyée à tous les projets avec un fort potentiel de croissance s’appuyant sur une innovation de forme technologique ou de services. 

Le second type est la bourse French Tech « emergence ». Elle peut atteindre un montant de 45 000 euros. Elle concerne uniquement les projets de start up qui reposent sur des technologies de rupture ou encore des technologies qualifiées de deeptech. Le terme deeptech englobe les projets qui se basent sur des technologies ou des combinaisons de technologies :

  • Provenant d’un laboratoire de recherche public ou privé qui s’appuie sur une équipe qui est en lien étroit avec le domaine de la science 
  • Qui dispose de verrous technologiques importants
  • Qui présente un avantage conséquent lui permettant de se différencier des autres offres sur le marché
  • Se caractérise par un développement, une industrialisation et une commercialisation long et complexe. 

Qui est concerné par la bourse French Tech ?

Plusieurs critères doivent être remplis pour pouvoir bénéficier de la bourse French Tech :

Premièrement, du point de vue administratif, l’entreprise doit détenir le statut de petite entreprise. Une telle entreprise doit avoir moins de 50 employés à plein temps et un total bilan (comptable) inférieur à 10 000 euros. A la date de la demande de la bourse, il faut être immatriculée depuis moins d’un an en France. Elle ne concerne donc que les très jeunes entreprises. Il ne faut pas perdre de temps après votre immatriculation pour en faire la demande.

Dans le cas où l’immatriculation de la start up n’est pas encore faite, un accompagnement par une structure spécialisée dans l’accompagnement des projets innovants comme les incubateurs ou les réseaux d’accompagnement comme le réseau entreprendre est obligatoire. 

D’autre part, le projet dont vous demandez la subvention doit être en phase d’idéation ou de lancement c’est à dire un stade très jeune d’un point vue marketing et commercial. Il a encore besoin d’une phase de « maturation et de validation » technique et économique avant d’être lancé sur le marché. Par ailleurs, la possession d’un fort potentiel de croissance est requise pour être éligible à la bourse french tech.

L’entreprise qui souhaite bénéficier de la bourse French Tech doit aussi posséder les dépenses non couvertes par la subvention. 

Les dépenses éligibles pour la bourse French Tech sont les suivantes :

  • Les frais internes comme les frais de personnel, les frais généraux forfaitaires …, pour les personnes morales. 
  • Les frais propres comme les frais de déplacement, les petits investissements …, pour les personnes physiques. Les frais propres pris en compte ne peuvent pas dépasser le montant de 8 000 euros et ils sont limités à 50 % des frais externes.
  • Les frais externes, dont les frais d’accompagnement ; études de faisabilité commerciale, organisationnelle, de marché ,d’usage, de sciences humaines, d’ingénierie ; prestations de conseils extérieurs : ingénieur d’organisation ,designer, communication, étude de marché, marketing, accompagnement à l’international ,ergonomie; accès à des plateformes de tests : interaction clients et utilisateurs, interface homme et machine, supports techniques, design ; rédaction d’un plan d’affaires, études et actes de propriété intellectuelle ou industrielle, formations spécifiques, préparation d’accords juridiques, etc.

Procédure à suivre pour obtenir une bourse French Tech

L’obtention de la bourse French Tech nécessite tout d’abord la prise de contact et la rencontre avec un chargé d’affaires de la banque Bpifrance afin que vous puissiez faire la présentation de votre projet d’innovation. Ensuite, un dépot de dossier de demande d’aide à la direction régionale dont vous êtes affiliés doit être effectuée en ligne sur le site Mon Bpifrance. Puis, le projet sera étudié par BPI France et si elle juge que le projet correspond aux critères recherchés, un accompagnement sera mis à votre disposition pour aller à l’étape suivante. Un canevas spécifique Bourse French Tech devrait être rempli.

Pourquoi choisir la bourse French Tech ?

Le financement innovation est indispensable pendant les premières phases de la naissance d’une entreprise et surtout d’une start up. La bourse French Tech qui est une subvention, fait partie des financements les plus sollicités pour les jeunes entreprises à fort potentiel. De plus, elle n’est sujette à aucun remboursement de la part du bénéficiaire. Elle est donc plus avantageuse qu’un prêt ou autre forme de financement qui nécessite des remboursements avec ou sans intérêt. Ensuite, les critères d’obtention de la bourse sont imposés pour avoir le maximum d’assurance de la réussite du projet et de garantir la motivation du créateur de projet à réaliser ses plans. Ainsi, en vous efforçant de remplir ces conditions, vous augmentez en même temps les chances de voir votre projet se réaliser. D’autre part, le bénéficiaire dispose également d’un accompagnement sur mesure de la part de BPI.