Financer son entreprise durant le Covid-19

Comment financer son entreprise durant la crise du Covid-19 ?

La crise inédite du Covid -19  nous entraîne dans un contexte instable. Vous êtes peut-être actuellement en prise avec des questions liées à la gestion de votre erntreprise et cherchez à anticiper et sécuriser votre cashflow. Par ailleurs, si vous cherchez à effectuer une opération particulière de financement type LBO, si vous souhaitez en savoir davantage sur le fonctionnement du PGE (prêt garanti par l’état),  ou encore si vous souhaitez trouver des alternatives possibles face au financement bancaire, FinKey vous livre ici ses réponses pour vous permettre d’y voir plus clair et agir en tout sérénité.

J’ai demandé un PGE (prêt garanti par l’état) à ma banque qui m’a été refusé, que faire ?

L’objectif du PGE est de soutenir les entreprises françaises face à la crise sanitaire actuelle. Le montant maximal du prêt peut aller jusqu’à 3 mois de chiffres d’affaires ou 2 ans de masse salariale pour les entreprises innovantes. Ce prêt est octroyé par les banques et garanti entre 70% à 90% par l’Etat via BPIFrance.

Cependant, bien que le directeur de BPI France ait annoncé que l’obtention du prêt coronavirus était quasiment automatique pour les entreprises ayant une cotation meilleure que 5+, les retours terrains sont plus mitigés. 

Sachez que la situation est connue et que l’Etat tente de rassurer les banques sur la garantie qu’elle accorde. L’objectif est bien qu’un maximum d’entreprise ayant la capacité de rembourser la dette demandée puisse l’obtenir par la voie bancaire. Ainsi, c’est le moment de retravailler votre dossier pour que celui-ci soit cohérent avec vos capacités de remboursement afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Je suis une entreprise en difficulté, comment me financer sur cette période ?

En lien avec la question précédente, la plupart des entreprises en difficulté se voit refuser leur demande de prêt en raison d’un statut d’entreprise en difficulté au sens européen.

De nouvelles directives doivent faciliter l’obtention du prêt coronavirus pour les entreprises en difficulté. En effet, L’État a demandé aux banques de ne plus vérifier la notion d’entreprise en difficulté au sens européen mais de se baser uniquement sur la capacité de remboursement de l’entreprise.

Cette nouvelle directive devrait donc rapidement profiter aux entreprises dont le plan de sauvegarde ou le redressement est en cours. Les entreprises disposant de capitaux propres inférieurs à la moitié du capital social devraient également pouvoir en bénéficier.

Par ailleurs, pour les entreprises n’ayant pas accès au PGE (environ 15% des entreprises), l’État va mettre en place une avance remboursable qui leur permettra de payer les fournisseurs puis rembourser l’État dans un second temps.

J’ai besoin d’un financement autre que le PGE mais ma banque ne me répond pas, quelles sont mes alternatives ?

De plus en plus d’entreprise souhaitant obtenir un financement autre que le PGE n’obtienne aucune réponse de leur banque ou subissent des délais extrêmement rallongés mettant en péril le projet de financement. 

Il est clair que sur cette période, il est très difficile de mettre en concurrence les banques ou de définir un calendrier clair sur la disponibilité d’un financement bancaire.

Cette situation est également subie par les professionnels de l’accompagnement au financement, les agences bancaires et les pôles décisionnels des banques étant débordés.

Heureusement, des solutions alternatives existent au circuit bancaire traditionnel. Ces solutions, certes un peu plus coûteuse, vous permettent cependant d’obtenir une réponse rapide. Et vous aurez toujours la possibilité, post-crise, de faire refinancer cette solution par votre banque pour en améliorer le coût global.

Pour être accompagné dans vos démarches, vous pouvez vous inscrire sur notre plateforme pour obtenir une évaluation de votre dossier. Nous vous contacterons pour vous échanger sur ces solutions alternatives.

Je souhaite réaliser une opération de financement par LBO, est-ce le bon moment ?

De nombreuses questions se posent quant à la possibilité et la pertinence d’une opération de type LBO durant cette période de crise. Il est à noter que pour la plupart des entreprises, son impact va être important et aura donc des conséquences fortes sur la rentabilité de l’activité et donc la valorisation des sociétés. Par ailleurs, des incertitudes demeurent sur la possibilité laissé aux dirigeants de remonter des dividendes sur les holding permettant le paiement des traites.

Mais une stratégie de financement par LBO se prépare. En effet, une multitude de mécanismes complexes existent pour vous permettre d’optimiser au mieux ce financement et préparer un dossier optimal auprès du financeur : financement 100% bancaire, mix bancaire / non bancaire, association avec un financement haut de bilan, etc…

Afin d’être prêt quand les financeurs auront à nouveau la capacité de traiter les demandes, vous pouvez profiter de cette période pour discuter de votre projet LBO avec les partenaires de notre réseau.

J’avais prévu une levée de fonds pour 2020, est-ce réaliste ?

 

Comme évoqué dans de nombreuses publications, lever des fonds durant la période de crise sanitaire relève de l’exceptionnel. La majorité des dossiers en cours d’instruction ont été retardés et les levées de fonds en cours de finalisation ont connu, pour la plupart, soit une baisse de la valorisation assez importante (jusqu’à 1/3) soit un refus d’investissement.

Cependant, la situation n’est pas si chaotique pour les entreprises qui arriveront à tirer leur épingle du jeu pendant la crise. En effet, la plupart des fonds d’investissements dispose de liquidité qu’ils vont devoir déployer sur les mois et années à venir. De la même manière, au niveau des business angels, certains ont connu de grosses pertes sur le marché financier et ont décidé de se réorienter vers du financement d’entreprise non-côtées.

La période est parfaite pour préparer le dossier et la stratégie de levée de fonds afin d’être parmi les premiers à présenter un dossier cohérent et ambitieux pour l’après crise.

Existe-t-il des opportunités pour accélérer le développement de mon entreprise durant cette période ?

A chaque crise réside son lot d’opportunités :

  • Digitaliser son activité qui ne l’était pas suffisamment 
  • Développer de nouveaux partenariats ou de nouvelles offres verticales business
  • Augmenter ses parts de marché notamment se rapprochant ou en rachetant des concurrents.

Sur ce dernier point, réaliser un ciblage des concurrents et notamment ceux ouvert à une cession est complexe. Négocier le « bon » prix et obtenir un financement l’est encore plus dans le contexte actuel. Mais cette complexité peut s’avérer payante. Pensez-y !

 

Puis-je toujours obtenir des subventions malgré la crise ?

S’il est difficile d’obtenir un financement haut de bilan ou fonds propres durant cette période, les financements publics sont toujours disponibles.

Si vous avez la chance d’avoir des fonds propres importants, que vous venez de réaliser une levée de fonds ou que vous souhaitez innover dans votre activité, les financements publics sont peut-être faits pour vous.

Si vous souhaitez tester votre éligibilité et échanger avec nos partenaires, nous vous invitons à tester votre éligibilité à nos services. Toute l’équipe Finkey et son réseau d’experts sont mobilisés et à vos côtés pour vous accompagner au mieux dans vos projets de financement. 

Cette article vous a intéressé ? Dans ce cas, nous vous invitons à consulter :

Réussissez votre future opération financière

Un expert prend en charge votre opération et fait le point sur vos attentes

Partagez cet article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Recherchez un article