Financer votre innovation grâce au soutien des groupes industriels (corporate venture capital)

Financer son innovation grâce aux soutiens des industriels

L’investissement des grands groupes français (Corporate Venture Capital) n’est pas nouveau, mais il a pris de l’ampleur ces dix dernières années avec la transformation digitale et les innovations qui touchent tous les secteurs d’activités.

En tant que TPE/PME ou start-up, financer son innovation grâce aux soutiens des industriels est donc devenu un levier incontournable pour développer ses produits, services ou procédés innovants. Toutes les grandes entreprises se dotent aujourd’hui de leurs propres véhicules d’investissement et développent pour certaines des incubateurs ou LAB dédiés à l’accompagnement de leurs pépites. Véritable relais de croissance pour le capital-risque, ces corporate venture incarnent un soutien précieux dans divers secteurs.

Selon votre domaine d’activités, vous pouvez faire appel à des industriels pour financer votre innovation. Encore faut-il être bien accompagné par un expert en financement pour structurer vos démarches et obtenir vos financements.

Pourquoi les industriels soutiennent les projets innovants ?

Aujourd’hui, avoir sa propre structure d’investissement pour investir dans les sociétés innovantes est devenu incontournable pour les grands groupes. Près de 40 grandes entreprises françaises ont leur propre « corporate venture capital (CVC) » afin de soutenir l’innovation de nos TPE/PME et start-up.

L’infographie suivante témoigne de la croissance du nombre de CVC en France

Infographie montrant la croissance du nombre de corporate venture en France

Identifier de nouveaux business model

Le concept initial de « corporate venture » est de mettre en relation des entreprises d’un même secteur mais, de taille différente afin de mutualiser les ressources et favoriser l’émergence des innovations.

Pour les grands groupes, le corporate venture capital (CVC) correspond à des objectifs stratégiques et organisationnels afin de capter les nouveaux business model rendus possibles par la digitalisation. Cela permet ainsi aux grandes entreprises de conserver leur capacité d’innovation au sein de leur marché, et aux TPE/PME innovantes de poursuivre leur aventure entrepreneuriale dans les meilleures conditions d’autonomie pour leur développement, tout en bénéficiant des réseaux et des ressources financières des grands groupes.

Incitation fiscale

Les pouvoirs publics ont lancé depuis 2016 des mesures d’incitation fiscale afin de favoriser le soutien des grands groupes aux entreprises innovantes.

Depuis 2016, et pendant 10 ans, les sociétés bénéficient d’un régime d’amortissement exceptionnel qu’elles investissent au capital d’une PME innovante : elles peuvent ainsi amortir sur 5 ans le montant de la souscription réalisée (dans la limite de 1% de leur actif).

L’avantage fiscal est réservé aux sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés (IS), quelle que soit leur taille, et qui investissent au capital d’une PME innovante, c’est-à-dire une société qui :

  • emploie moins de 250 personnes et dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 50 m€ ou dont le total du bilan annuel n’excède pas 43 m€ ;

  • a réalisé des dépenses de recherche et développement, représentant au moins 10 % des charges ;

  • peut démontrer qu’elle développe des produits, services ou procédés améliorés par rapport à ce qui existe déjà dans le secteur considéré.

Si vous souhaitez être soutenus par l’un des CVC français, n’hésitez pas à faire appel à eux. En parallèle, vous êtes nécessairement éligibles à d’autres formes de financement complémentaires. Pour cela, faites-vous accompagner par nos experts en financement.

Zoom sur les dispositifs existants :

Les accélérateurs et incubateurs de grands groupes

Afin de donner un cadre, un accompagnement humain et un soutien financier, certains groupes sponsorisent des accélérateurs et incubateurs de start-ups. Si la structure est conçue comme telle, vous avez accès à la fois à un lieu d’hébergement, à des services (ateliers métiers, coaching, etc.) et à un fonds d’amorçage.

Par exemple, sur la région lyonnaise, la structure Le HUB612 (sponsorisée par la Caisse d’Epargne) accompagne les entreprises innovantes dans l’industrie des fintechs. Pour en bénéficier, il faut simplement déposer son dossier, être incubé et passer devant une commission. Vérifiez toutefois que les fonds soient bien en phase avec votre niveau de maturité.

Total Energy Venture

Total Energy Ventures se présente comme un fonds en capital investissement d’entreprise (appelé également Corporate Venture). Il a directement été créé par le Groupe Total pour investir dans des sociétés innovantes du secteur de l’énergie. Pour le Groupe Total, c’est une stratégie de diversification de ses activités lui permettant de favoriser le développement de nouvelles technologies dans son propre secteur.

Ce fonds de capital-risque dispose d’une stratégie d’investissement dans les sociétés développant des innovations favorables à la transition énergétique. Certaines de ces technologies peuvent faire l’objet de rachat par le groupe Total selon sa stratégie de développement. Le groupe a racheté en 2018 le leader français de la recharge électrique (G2Mobilty).

AXA Seed Factory

Créé en 2013, AXA Seed Factory se présente comme un fond d’amorçage et accélérateur business attribué aux startups qui privilégie l’innovation à fort potentiel dans 3 domaines bien distincts :

–        L’assurance ;

–        L’épargne ;

–        La banque et de la gestion d’actifs.

L’objectif d’AXA Seed Factory consiste à créer un lien entre les entrepreneurs qui disposent de solutions innovantes et les acteurs d’Axa France qui travaillent dans la transformation digitale. Ce lien s’exprime à travers le financement de l’innovation et de l’amorçage dans le domaine de la finance et de l’assurance.

MMH Innov

MMH Innov est un fonds d’investissement créé par Malakoff Médéric Humanis qui se tourne vers les start-ups et l’investissement dans l’innovation. Le fonds s’est doté de 150 millions d’euros dédiés à l’investissement dans l’innovation et plus particulièrement pour des startups créatrices de valeur dans les domaines de la santé, des ressources humaines, de l’assurance et des services aux entreprises.

Ce financement s’inscrit dans une stratégie d’investissement du Groupe qui doit le mener à mieux anticiper les évolutions de marché, mais également contribuer à une accélération de la transformation digitale et data du Groupe.

 

Orange Digital Venture

Fondé en 2015, Orange Digital Ventures est le fonds de capital-risque stratégique du Groupe Orange. Il s’agit d’un financement innovation destiné aux entreprises en phase de démarrage. Il s’agit de servir d’appui aux start-ups notamment spécialisées dans le numérique et l’IT en phase de décollage et de leur fournir des accompagnements sur le long-terme, avec la perspective de pouvoir effectuer des tours de financement ultérieurs. Les start-ups choisies sont accompagnées par une équipe composée de professionnels des télécoms, du numérique et de l’investissement.

Il est nécessaire de savoir rechercher des sources de financement pour le développement de ses innovations. FinKey reste à vos côtés pour vous proposer des alternatives au financement bancaire et vous permettre d’effectuer vos premières levées de fonds.

Vous avez aimé ce sujet ? Alors, nous vous conseillons de lire notre article dédié aux startups studios.

Partagez cet article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Recherchez un article