Les dernières levées de fonds records en France en 2019 🚀💰

De nouveaux champions, des records et des licornes ! Retour avec Finkey sur des levées de fonds record de la French Tech en 2019.

En cette période de fêtes, mettez donc à profit vos moments de pause pour peaufiner vos projets ! A cette occasion, Finkey vous retrace les dernières levées de fonds records en France en 2019. Que ce soit dans le secteur B2B ou B2C, il y a eu de belles opérations financières dans l’écosystème des start ups françaises. La prime revient à Meero, qui signe une levée de fonds record chez les pépites françaises.

Sachez que la levée de fonds est ouverte à toutes les entreprises : Startup bien sûr, mais aussi TPE, ETI, PME, et même aux artisans / commerçants selon le type de société (SARL, SAS…).  L’important n’est pas votre statut juridique mais votre projet et votre demande.

Les experts Finkey sont à vos côtés pour vous libérer de votre recherche en financements.


Des levées de fonds records en France en 2019 : de nouveaux champions

Ornikar : une levée de fonds de 35 M€ pour l’auto école en ligne de demain

Créée en 2013 la startup bouscule le marché traditionnel de l’auto-école et vient de lever cette année 35 Millions d’euros.

Le concept ? une plateforme en ligne qui entend bien innover dans l’univers du code de la route. En résumé, une mise en relation entre élèves et auto école facilitée, et à des prix cassés s’il vous plaît.

Ornikar est devenu une référence pour plus d’un million d’utilisateurs. Les taux de réussite affichés ? 90 % pour le code de la route et 70 % pour le permis de conduire. Et Benjamin Gaignault , co-fondateur et CEO semble ne pas vouloir en rester là. L’entrepreneur déclarait cette année : «… maintenant on commence à distribuer des produits d’assurance ou encore à vendre des véhicules».

Cette belle levée de fond ne peut être qu’un accélérateur pour Ornikar. Avanti !

Voodoo : le « petit prince » du gaming

Qui arrêtera Voodoo ? Sûrement pas la banque d’affaire Goldman Sachs, avec plus de 200 millions de dollars investis dans son champion l’an passé, alors que celle ci recherchait encore un fond d’investissement.

Voodoo est une start-up lancée en 2013, devenue championne du « casual gaming« . Sa marque de fabrique ? éditer des jeux au gameplay aussi simples qu’addictifs. Elle est passée maître dans l’art de dénicher et rentabiliser les jeux sur mobile. Elle a noué avec plus de 400 studios qui en sont à l’origine un partenariat gagnant-gagnant. Une stratégie payante qui lui a permis d’inonder les stores App Store et Googe Play en l’espace de deux ans.

Voyez plutôt : 300 millions d’utilisateurs actifs par mois, 90 applications sous licence. Avec un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros, une croissance de 350%, et une forte présence à l’international, Voodoo est à suivre de très près.

Meero : le « disrupteur » de la photographie qui devient une licorne en 3 ans

Si vous n’êtes pas issu de l’univers de l’immobilier ou de la photographie, ce nom ne vous est peut être pas familier. Pourtant, Meero vient de signer en cette année la plus importante levée de fonds que la French Tech ait jamais connue. Le montant ? la modique somme de 205 millions d’euros.

C’est la première plateforme à introduire à grande échelle de l’intelligence artificielle dans le traitement des photos pour un rendu professionnel.

Inutile de vous dire que le concept a littéralement séduit des entreprises qui souhaitent des portraits, photos d’événements, d’immobilier, de restauration ou autre. On retrouve parmi eux quelques grands groupes comme Booking, Expedia, ou encore Deliveroo.

Qualifiée comme le « Uber » de la photographie à la demande, Thomas Rebaud, 31 ans, CEO et co-fondateur entend vouloir « Aider le maximum de photographes à être mieux payés dans le monde« . Dans ce sens, la société a lancé myMeero, une plateforme gratuite qui fournit au photographe des outils pour faciliter leur quotidien, comme savoir bien gérer la trésorerie.

Au final, Meero est aujourd’hui valorisée à plus d’un milliard de dollars. Ce qui la fait rentrer cette année dans le cercle très fermé des « licornes ». Un sourire pour la photo ?

Des levées de fonds records en France en 2019 : Tech for good, eco-tourisme… la prime aux concepts innovants

Phénix : la « Tech for Good » où 60 millions de repas sauvés en 5 ans

Depuis 2014, Phénix a fait du gaspillage alimentaire sa priorité en proposant aux industriels de commercialiser leurs invendus. Une application simple et intuitive, un argument prix pour l’utilisateur… Tous les ingrédients sont réunis pour un social business dans l’air du temps.Phénix en 2019 représente près de 150 salariés et un chiffre d’affaires qui avoisine les 15 millions d’euros. Une accélération à n’en plus finir pour une société qui allie des compétences tech et de véritables engagements sociétaux.

Coucoo : le tourisme de demain

Imaginez vous passer un séjour en amoureux dans une cabane perchée dans les arbres ou sur pilotis, et pouvoir profiter sur place d’un bain nordique privatif. Joli tableau pour une escapade de rêve !

Pour colorer le tout, Cocoon peut se targuer d’être pionnière depuis 2009 dans les sejours ecoresponsables et d’avoir créé le premier hébergement 100% autonome. Une stratégie innovante et payante dans le secteur.

Après avoir fêté ses 10 ans cette année. l’entreprise a levé 3,5 millions d’euros en fin d’année. Le Coucoo qui s’envole.

Au bilan des belles levées de fond de la French tech en 2019, difficile de ne pas mentionner la deeptech, dont certaines avancées scientifiques et technologiques contribuent fortement à la croissance et l’innovation :

Des levées de fonds record en France en 2019 : La deeptech française se met en marche

Exotrail : Elle met en orbite la Deeptech française

Le nouveau fer de lance du New Space Français prend de l’altitude avec une levée de fonds de 35 Millions d’euros.

Le concept ? Développer des propulseurs pour les petits satellites, un segment de marché en pleine expansion. L’enjeu est d’optimiser l’orbite des satellites, éviter des collisions et d’éviter la pollution dans l’espace en pouvant les faire revenir dans l’atmosphère en fin de vie.

A l’image de ce qu’affirme son cofondateur et CEO David Henri : « Nous voulons devenir des leaders dans le transport en orbite dans les 5 à 10 prochaines années » , le programme semble loin d’être fini et on attend de voir la suite.

Eyelights : la VR pour les motards

Fondée en 2016, EyeLights développe et commercialise depuis l’année dernière un GPS vision tête haute pour motards. Il s’insère dans le champs de vision du motard et s’affiche sous forme de réalité augmentée. Guidage, zones de danger, trafic, tous les indications pour faciliter le trajet sont là.

Connecté au smartphone par bluetooth, la société travaille à améliorer ses fonctions pour le confort du motard et envisage d’investir le marché de l’automobile.

Après avoir écoulé plus de 3 000 modules en 2 ans, et atteint plus d’un million de chiffre d’affaire en 2019 , voici un appareil dont on ne pourra bientôt plus se passer.

Qui sera au rendez vous de la french tech en 2020 ?

Ces startups françaises sont au rendez vous du bilan de la french tech en 2019. Des signes porteurs de bonnes nouvelles pour l’entrepreneuriat . Il est remarquable de constater que pour la plupart, il y a quelques années, leurs fondateurs n’avaient pas encore établi leur business plan !

Des experts dédiés FinKey sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches et mettre toutes les chances de votre côté. 

Cette article vous a plu ? Peut-être que ces sujets vont certainement vous intéresser :