L’excédent de trésorerie

L'excédent de trésorerie : comment le calculer et le maitriser ? Le réseau d’experts FinKey est prêt à vous accompagner dans votre gestion.

Comment bien assurer le suivi de sa trésorerie ? Comme évoqué dans un précédent article consacré aux avantages liés à la gestion d’un plan de trésorerie prévisionnel, le suivi scrupuleux de l’évolution de votre trésorerie d’entreprise est nécessaire. Lorsque que votre solde net de trésorerie est positif , c’est l’excédent de trésorerie. C’est un indicateur de bonne santé financière. Même si le solde de trésorerie ne reflète pas toute votre situation financière,  c’est dans ces dispositions que vous pourrez ensuite vous pencher sur ce qui vous importe : investir, lever des fonds et vous financer pour faire grandir votre société. 

Dans ce cadre, il convient de bien cerner vos besoins en trésorerie tout comme vos excédents. C’est à ce dernier point que nous nous consacrons ici : 

Excédent de trésorerie : de quoi s’agit-il ?

L’excédent de trésorerie d’exploitation peut se définir comme la différence (ou le solde) entre les recettes et les dépenses d’exploitation d’une entreprise active. C’est une variation déterminée par les ressources d’exploitation générées par l’activité de l’entreprise.  Ces calculs sont établis à l’aide du plan de trésorerie dans un tableau de flux de trésorerie.  Cet écart positif entre les encaissements et les décaissements est un gage significatif de prospérité pour l’entreprise et un facteur important de prévention des risques de banqueroute. Concrètement, cela signifie que vous êtes en capacité de vous dégager du cash flow.

Pour une meilleure gestion de votre trésorerie, nous avons réuni un réseau d’experts prêts à vous accompagner.

Calcul de l’excédent de trésorerie

L’excédent de trésorerie est un indicateur de mesure de la bonne santé financière de l’entreprise car il permet de contrôler la capacité d’autofinancement de celle-ci. C’est donc un indicateur de croissance et de pérennité.

L’excédent de trésorerie est obtenu en retranchant de l’excédent brut d’exploitation (EBE) la variation du besoin en fonds de roulement (BFR) sur un exercice comptable donné.

Sa formule de calcul est la suivante : 

Excédent de trésorerie = encaissements sur ventes – décaissements sur achats.

Si le calcul est si important, c’est qu’il joue un rôle déterminant pour l’entreprise.

L’excédent de trésorerie : en quoi est-il bénéfique pour l’entreprise ?

Un excédent de trésorerie élevé peut résulter d’une dépense d’investissement ayant permis d’améliorer le cycle d’exploitation. La résultante immédiate peut être l’augmentation de sa rentabilité. Il faudra dès lors que l’entreprise surveille cette croissance sur plusieurs exercices pour s’assurer de sa récurrence.

Un excédent de trésorerie est la traduction d’une gestion financière adéquate et de la génération de marge bénéficiaire dont l’importance est très suivie par les actionnaires.  Cela est susceptible de booster les investissements provenant des surplus de liquidités générées.

L’excédent de trésorerie est un signal très positif car il indique que l’entreprise dépense moins de capitaux qu’elle n’en génère. Toutefois, il n’est pas conseillé que l’excédent de trésorerie soit stagnant ou inactif car l’entreprise gagnerait à augmenter les revenus du patrimoine tout en limitant les risques.

La gestion de trésorerie comporte de nombreux paramètres et n’est qu’un indicateur de votre santé financière.  si vous en ressentez le besoin, notre équipe d’experts dédiés FinKey est là pour vous accompagner.

Comment gérer efficacement l’excédent de trésorerie ?

Les dirigeants d’entreprise se retrouvent souvent désarmés face à un excédent de trésorerie important non-prévisionnel car ils ne savent pas concrètement quoi en faire. Pourtant, il existe des moyens astucieux de gérer efficacement un excédent de trésorerie. 

Servir comme caisse d’urgence

L’excédent de trésorerie peut servir à faire face aux imprévus en cas de besoin de liquidités pour des opérations financières quotidiennes ou répondre à des urgences : rembourser des emprunts, faire face à des surcroîts imprévus de dépenses, revoir le plan d’échelonnement des dettes, rembourser des crédits…

Financer des projets d’investissement

Si vous n’êtes pas en défaut ou retard de paiement auprès de vos créanciers et fournisseurs, les excédents de trésorerie peuvent être utilisés pour de réaliser de l’autofinancement :  financer des projets d’investissement et de nouvelles immobilisations comme l’acquisition de matériel, de machines ou de tout type d’équipements susceptibles d’augmenter la capacité de production. On peut également procéder à une extension de locaux, se lancer dans la diversification dans une nouvelle activité ou la conquête de parts de marché dans un secteur donné.

Investir via des placements financiers

Les excédents de trésorerie peuvent également être utilisés via des placements financiers permettant ainsi à l’entreprise de percevoir des intérêts. Ces sommes deviennent de l’argent qui « travaille » et qui se capitalise. Quelques idées de placements financiers comme les dépôts à terme (DAT), les titres de créances et les placements dans les fonds communs de placement sont recommandés.

A travers cet article, vous avez obtenu des conseils pour mieux maîtriser l’excédent de trésorerie.  Il faut savoir que votre solde de trésorerie ne reflète pas toute votre situation financière car il faut le prendre en compte dans une analyse globale avec la variation de votre compte de résultat, et le mettre en perspective avec votre réelle santé financière.  Il reste néanmoins un indicateur de gestion à considérer pour apprécier votre capacité à vous projeter sur de nouveaux investissements pour votre entreprise. 

N’attendez jamais de vous retrouver en défaut avant de solliciter un organisme pour financer la trésorerie de votre entreprise. Nos experts du réseau FinKey sont à vos côtés.

Enfin si vous avez encore des interrogations sur la trésorerie de votre entreprise, ces articles peuvent peut-être vous aider :