Tour d'horizon des différents multiples de valorisation

Les différents types de multiples de valorisation d’entreprise

La valorisation financière d’une entreprise est une démarche qui est régulièrement utilisée, à la fois à destination des dirigeants, mais aussi des investisseurs ou futurs acquéreurs. Concrètement, il s’agit de connaître la valeur d’une entreprise en l’analysant sous tous les angles, de la situation comptable à la gestion globale, en passant par l’étude des stocks.

Cette valorisation peut être obtenue grâce à différentes méthodes. Parmi elles, trois sont principalement utilisées par les experts, qui adaptent leurs calculs en fonction de la taille et du secteur d’activité notamment : la méthode patrimoniale, la méthode par les flux de trésorerie et la méthode des multiples. C’est cette dernière qui nous intéresse ici. Nous vous expliquons en quoi elle consiste, et comment elle est mise en œuvre pour déterminer la valeur d’une entreprise.

La méthode des multiples : qu’est-ce que c’est ?

La méthode des multiples figure parmi les solutions de valorisation les plus simples. Il s’agit en réalité d’effectuer une étude comparative de l’entreprise à valoriser en fonction d’indicateurs auxquels on applique tout simplement un multiplicateur. En d’autres termes, il s’agit ni plus ni moins qu’un calcul par la règle de 3, qui permet d’estimer la valeur d’une entreprise au regard de ses concurrents. Cette approche implique cependant un travail de recherche, d’analyse et parfois de retraitement comptable relativement conséquent.

La valorisation par la méthode des multiples se déroule en deux temps. D’abord, il s’agit de trouver des entreprises similaires à celle qui doit être analysée. On recherche des “pairs” côtés en bourse ou pour lesquels des transactions financières ont récemment été réalisées. Cela prend en compte à la fois le secteur d’activité, les performances réalisées, la taille de l’entreprise. Les données des entreprises similaires sont ainsi extraites pour déterminer des multiples à partir des prix de transaction identifiés. Dans un second temps, ces multiples de références obtenus sont appliqués comme des multiplicateurs sur les résultats de la société à valoriser. Cette méthode permet de faire ressortir une estimation de la valeur pour l’entreprise qui fait l’objet de la valorisation, au regard de sa taille et de ses capacités.

Au terme de la méthodologie, la valeur de l’entreprise est déterminée en fonction d’éléments concrets ayant trait au secteur concerné, et appliqués à l’envergure de la société. Cela permet de donner une estimation suffisamment précise et objective de la valeur de l’entreprise. Cette valeur pourra servir de base pour une négociation.

Les types de multiples de valorisation

La valorisation par la méthode des multiples est particulièrement appréciée pour sa cohérence et sa précision, puisqu’elle tient compte de l’état global de l’entreprise. Toutefois, pour garantir une analyse la plus conforme possible, il existe plusieurs multiplicateurs qui peuvent être pris en compte, ceux-ci étant cumulables si besoin est.

Le multiple de chiffre d’affaires

Le multiple de chiffre d’affaires est sans aucun doute l’indicateur le plus évident et le plus rapide à calculer. En effet, il s’agit ni plus ni moins de prendre en compte les données comptables de la société valorisée et des entreprises similaires, afin d’en extraire une comparaison qui fera alors l’objet d’un coefficient.

Toutefois, cette mesure ne se suffit pas à elle-même, et vient généralement en complément d’autres méthodes. En considérant uniquement le chiffre d’affaires, la valorisation ne tiendrait alors pas compte des indicateurs liés à la gestion de l’entreprise et serait donc considérée comme incomplète. 

Le multiple d’EBE (excédent brut d’exploitation)

Privilégiée par la grande majorité des experts financiers, la méthode de valorisation par le multiple d’EBE (excédent brut d’exploitation) est beaucoup plus complète que la valorisation par le chiffre d’affaires. Elle permet d’avoir un aperçu global de la situation de l’entreprise.

Cette solution s’intéresse en effet à plusieurs aspects qui ont tous leur propre impact sur la valeur de la société : le chiffre d’affaires, bien entendu, mais également les investissements et les achats, au même titre que les frais de personnel. La valorisation est donc obtenue sur le fonctionnement même de l’entreprise, afin de déterminer si celui-ci est viable.

Le multiple du résultat d’exploitation

Le multiple d’EBE, bien que suffisamment complet et évocateur de la viabilité d’une entreprise, ne prend toutefois pas en considération l’intensité capitalistique de la société. En effet, elle peut parfois avoir son intérêt, notamment dans les secteurs industriels.

Pour combler cette lacune, il est donc utile pour les experts de pratiquer de préférence le multiple du résultat d’exploitation. En effet, elle intègre cette notion de sorte à obtenir une valeur qui tient compte des actifs de l’entreprise ce qui la rend encore plus précise.

Le multiple du Résultat Net (PER)

Le PER (abréviation de « Price Earning Ratio ») est relativement connu dans le domaine de la valorisation d’entreprise surtout dans le domaine boursier. Ce n’est pas pour autant qu’il est systématiquement utilisé. Toutefois, il a également son intérêt, notamment lorsqu’il s’agit d’estimer des résultats nets, à destinations d’investisseurs par exemple.

En effet, le résultat net prend en compte à la fois les charges de crédit, les aspects fiscaux (taux d’imposition) ainsi que la politique de dividendes de l’entreprise. Le résultat net est également un indicateur particulièrement clé pour les banques car il permet de déterminer des capacités d’endettement dans le cadre de montage LBO.

La méthode des multiples de valorisation : une technique à décrypter

Quelle que soit la méthode utilisée, et même les indicateurs pris en considération au sein de ces différentes méthodes. La valorisation d’entreprise est un exercice financier qui requiert des connaissances précises et avancées dans le domaine de la comptabilité d’entreprise, les marchés financiers et les différents secteurs d’activité.

Comme nous pouvons le constater avec la méthode des multiples, il ne suffit pas toujours d’effectuer un calcul simple, encore faut-il être capable d’en comprendre les enjeux. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel à des professionnels de la valorisation pour votre PME, afin de vous garantir une analyse et une compréhension précises et concrètes de la situation de votre société.

Vous avez aimé ce sujet ? Alors, nous vous conseillons la lecture de ces articles :

Partagez cet article sur

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Recherchez un article