avantages du prêt amorçage FinKey

Le prêt d’amorçage octroyé par la Banque Publique d’Investissement (BPI) est un prêt permettant de renforcer la trésorerie des start-ups et des PME et de créer les conditions favorables pour lever des fonds. L’objectif est d’apporter une forme de caution au projet porté par l’entreprise afin de lever des fonds auprès de fonds d’amorçage ou d’investisseurs.  

Pourquoi choisir le prêt d’amorçage BPI ?

Le prêt d’amorçage est très avantageux pour ceux qui souhaitent réaliser une levée de fonds afin d’assurer le développement et la pérennité de leur entreprise. En effet, il a pour ultime objectif l’amélioration et le renforcement de la trésorerie d’une entreprise. 

Le prêt d’amorçage a donc été mis en place pour soutenir l’innovation en amont d’une levée de financement auprès de fonds d’amorçage. Cela est primordial lorsque l’on souhaite promouvoir son projet. 

En général, ce prêt est en faveur des start-ups et PME. 

Particularité : un accès au financement pour les Jeunes Entreprises Innovantes (JEI)

Le prêt d’amorçage BPI contribue également à faciliter l’accès des entreprises qui ont un statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI) au financement dit de “capital-risque”

Autre particularité : le cas du prêt d’amorçage investissement

Le prêt d’amorçage BPI peut se réaliser avant ou post levée de fond. Lorsqu’il est postérieur à une levé de fond, il est alors nommé prêt d’amorçage investissement, et ses modalités diffèrent quelque peu du prêt d’amorçage.

De la même manière que le prêt innovation, le prêt d’amorçage est approuvé par la garantie PME InnovFin (ou InnovFin SME Guarantee). Il est également soutenu par le soutien financier de l’Union européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 “Instruments Financiers” qui promeut l’innovation, et du Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques (EFSI). Ce dernier a été mis en place afin de soutenir en Europe le financement, la promotion des investissements rentables et la facilitation de l’accès au financement.   C’est pourquoi vous pouvez retrouver la dénomination prêt d’amorçage FEI (FEI désigne le terme Fonds Européen d’Investissement).

Qui est concerné par le prêt d’amorçage ?

  • Les entreprises éligibles pour un prêt d’amorçage

Ce sont les start-ups et les petites et moyennes entreprises (PME) qui ont le privilège de bénéficier du prêt d’amorçage. C’est-à-dire :

  • Une entreprise qui emploie moins de 50 salariés. 
  • Elle doit avoir au moins deux ans d’existence à la date de demande de prêt.
  • De plus, le chiffre d’affaires ou le bilan total doivent être strictement inférieurs à 10 millions d’euros. 

De plus, elle doit déjà avoir bénéficié d’un soutien public à l’innovation notamment de l’aide de Bpifrance, ADEME, aides régionales… ou avoir gagné le titre du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes (i-LAB) ou encore bénéficié de l’aide à un projet de recherche, développement et d’innovation (RDI). 

Les Jeunes Entreprise Innovante y ont aussi droit

Par ailleurs, si l’entreprise a un statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI) -, elle doit l’être de moins de 5 ans et également en phase d’amorçage.

  • Les activités exercées par l’entreprise

Les entreprises qui sollicitent un prêt d’amorçage pour leur financement innovation peuvent exercées dans tous types de secteurs d’activités. 

La procédure à suivre pour bénéficier du prêt d’amorçage

  • Combien peut-on emprunter pour le prêt d’amorçage ?

Il existe une valeur minimale et une valeur maximale à respecter lorsqu’on veut faire un prêt d’amorçage BPI. En effet : 

  • Le montant minimum est de 50 000 euros 
  • Le montant maximum s’élève à 100 000 euros. 
  • Ce montant maximum peut être porté à 300 000 euros s’il y a un engagement en garantie de la région.

Cas particulier du prêt d’amorçage investissement : 

  • Le montant minimum est de 100 000 euros 
  • Le montant maximum s’élève à 500 000 euros. 

Le montant maximum s’élève à 500 000€ mais la levée de fond déjà obtenue doit être d’un montant minimum de 200 000€. Le montant prêté doit être au plus égal à la moitié de la levée de fonds réalisée (fonds propres et quasi fonds propres), dans la limite de la nouvelle situation nette de l’emprunteur

  • Le montant plafonné aux fonds propres 

Ce sont les apports initiaux, les subventions et les prêts d’honneur. 

  • La durée du prêt

Le prêt a une durée de 8 ans et le différé d’amortissement est de 36 mois. Les échéances sont tous les trois mois à terme échu accompagnées d’un amortissement linéaire du capital. 

  • Garantie

Aucune garantie personnelle exigée. Toutefois une assurance décès-invalidité peut être requise. 

En conclusion

Le prêt d’amorçage permet de mettre l’entreprise dans de bonnes dispositions en termes de ressources afin d’amorcer les premières étapes de développement et anticiper la levée de fonds avec des investisseurs. Il faut tout simplement que l’entreprise remplisse certaines conditions comme être une PME et avoir bénéficié au préalable  d’une aide pour le financement innovation.  

Sachez également qu’en tant que société ou future société, d’autres solutions de financement existent, vous pourrez :

Il n’y a aucune garantie sur les actifs de la société, ni caution personnelle du dirigeant. Le prêt d’amorçage dépend largement de la valeur des fonds propres au jour de l’accord du crédit et varie de 50 000 à 100 000 euros. À noter qu’une retenue de garantie de 5 % de la somme est prélevée lors du décaissement.